Accueil > Homme et santé > Prix nobel de médecine 2012 : cellules souches adultes

Prix nobel de médecine 2012 : cellules souches adultes

mardi 9 octobre 2012, par biogil

Ce lundi 8 octobre, le Prix Nobel de médecine 2012 a été remis conjointement à John B. Gurdon et Shinya Yamanaka pour avoir découvert que des cellules adultes peuvent être programmées en cellules pluripotentes. L’Académie Nobel met à l’honneur leur travail sur les cellules souches, l’un des champs de recherche les plus prometteurs pour le développement de nouvelles thérapies à partir de cellules reprogrammées pour accomplir une fonction spécifique.

Multiplication cellulaire

Selon le comité Nobel, "leurs découvertes ont révolutionné notre compréhension sur la manière dont les cellules et les organismes se développent". Plus précisément, le comité a expliqué avoir récompensé ces deux chercheurs "pour leur découverte [selon laquelle] les cellules adultes peuvent être reprogrammées pour devenir pluripotentes", c’est-à-dire des cellules "capables de se transformer en toutes sortes d’autres cellules".

Ces cellules, appelées cellules IPs, sont donc "des cellules adultes reprogrammées pour rajeunir et retrouver les propriétés de cellules souches embryonnaires (ES)" ; elles "présentent des avantages comparables à ceux des cellules souches embryonnaires, mais n’ont pas l’inconvénient éthique lié à la nécessité pour obtenir ces dernières de manipuler des embryons".

John Gurdon prix Nobel de médecine 2012
Créer un organisme entier à partir d’une seule cellule adulte

En 1962, " John Gurdon a prouvé qu’il était possible de créer un organisme entier à partir d’une seule cellule adulte", en "retirant le noyau d’un ovocyte de grenouille et en le remplaçant par le noyau d’une cellule de l’intestin de grenouille".

Shinya Yamanaka prix Nobel de médecine 2012
Reprogrammer génétiquement des cellules de souris en cellules pluripotentes

En 2006, "Shinya Yamanaka a réussi l’exploit de produire des cellules différenciées, potentiellement utilisables en thérapie cellulaire, à partir de simples cellules prélevées sur des adultes". Sa manipulation a consisté à "reprogrammer génétiquement des cellules de souris en cellules pluripotentes".

Utilisation des cellules souches adultes en thérapie cellulaire

"En reprogrammant les cellules humaines, les scientifiques ont ouvert de nouvelles opportunités d’étude des maladies et de développement de méthodes de diagnostic et de traitement", souligne le Comité Nobel.
Source : www.nobelprize.org
Le Monde : John Gurdon, celui que l’on jugeait inapte aux sciences
Le Monde : Shiny Yamanaka père des cellules souches IPS
Le Point : Le prix Nobel de médecine distingue la recherche sur les cellules

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.